alt=

 alt=

 alt=

 alt=

 alt=

La position géographique de Dărmăneşti, traversé par la routier national  DN12A, le route de district DJ123 et ferroviaire inclut dans le circuit de transit touristique constitué d'une zone de dépression entourée de collines, et dominé, sur le côté ouest, par une zone de montagne. La zone de montagne au nord de la vallée du rivière Uz apparaît comme courte et pleine de pics massifs.

Dans l'offre touristique de Dărmăneşti, nous pouvons citer:

  1. Le lac Poiana Uzului, avec un motel et agro-touristiques pensions privées autour du lac ;
  2. Le barrage Uz, un barrage intégré de « poids contre fort en forme de champignon », 84 mètres de haut, 3,8 kilomètres de long (sur la surface du lac), 334 hectares, le volume de 98 millions de mètres cube d'eau, 64,7 mètres de profondeur maximale. Il fournit les besoins d'eau potable pour toutes les villes autour Trotuş et représente la réserve d'eau pour le district Bacău;
  3. Les camps de jeunesse de Ştirbei Palace, Sălătruc et Uz vallée de la rivière;
  4. Chalets et camps de chasse ;
  5. Le lac naturel Bălătău ;
  6. Pistes touristiques vers Nemira Montagne (1648 m) et Ciuc Montagne ;
  7. St. Nicholas Eglise – Boiştea, est l'une des plus anciennes églises de Bacău. Cet établissement a été déclaré monument de l'architecture populaire. L'église conserve une collection d'icônes du XIXe siècle et un mémorial de triptyque de 1807 qui représente en fait l'acte de naissance de l'Eglise. le musée ethnographique dans la cour d’Eglise Saint-Apôtres Pierre et Paul ;
  8. Le palais de la famille Ştirbei ;
  9. Les traditions locales d'hiver, uniques dans leur beauté.
  • Dans les environs de Dărmăneşti nous repérons les suivants sites touristiques :
  • La mine de sel Târgu Ocna - situé à environ 15 km du centre de la ville vers Dărmăneşti Oneşti;
  • La station Slănic Moldova - situé à environ 30 km de Dărmăneşti ;
  • Le musée ethnographique Comăneşti - situé à environ 5 km de Dărmăneşti. L'ancienne résidence d'été de la famille Ghika - Comăneşti a été construite en 1890 et porte la signature de l'architecte Albert Galleron (qui a conçu l'Athénée roumain). Le palais est construit sur deux niveaux appartenant aux temps de l'éclectisme qui ont dominé l'esprit de l'Europe occidentale à la fin du XIXe siècle. Le palais est situé dans un beau parc et, comme indiqué dans "Dictionnaire géographique du district Bacău" de Racoviţă Ortensia en 1895, est "40 mâchoires» dans la région, et est « l'un des plus grands jardins et les plus beaux dans le pays ». Elle contenait « deux orangeries et une maison de fleurs rempli de plantes exotiques les plus rares » et il y avait aussi «des cascades, des fontaines, un grand lac et plusieurs canaux que l'on pouvait se promener en bateau, les îles avec des pavillons et des kiosques..." Les parcs et le palais était la résidence de la famille jusqu'en 1946, après quoi il a reçu de nombreuses utilisations qui ont conduit à sa dégradation. En 1979, il a été restauré et l'aménagement paysager a été fait. Le palais fonctionne comme le musée  d'ethnographie et d'art Dimitrie N. Ghika - Comăneşti. Il expose des pièces ethnographiques de micro zone de montagne de Trotuş (Palanca - Dofteana) et des peintures roumains contemporains de l'héritage de Musée d'Art de Bacău ;
  • Le monument DADA à Moineşti ville.